no.crm.io : le meilleur CRM pour les commerciaux ?


16 Sep
16Sep

Je me suis sentie comme Ulysse, en train d’affronter les éléments avant de revenir vers sa chère patrie. Oui, bon d’accord, j’ai juste cherché un CRM, mais sachez que ce fut épique.

Les rappels de Pénélope

Avant de répondre à cette question, encore faut-il savoir ce qui se cache derrière ce délicieux acronyme anglais. CRM signifie Customer Relationship Management  ce qui donnera en français GRC Gestion de la Relation Client. Donc à la base, c’est plus la définition théorique de ce qui doit être mis en application pour prendre soin de ses prospects et clients. Au final, d’un point de vue pratique, cela concerne les outils utilisés pour entretenir cette relation. Pour plus d’informations, je vous renvoie sur Wikipedia.

Odyssée : je vais ramer

Pour rappel, j’ai une activité d’Office Manager Freelance, et je fais donc ma propre prospection commerciale, mais je veux aussi assurer cette activité auprès de mes clients. Je cherche donc à aider les TPE, PME, Freelance, voire d’autres personnes intéressées :) dans la recherche de clients et la fidélisation de ceux-ci.

Voici le cahier des charges que je m’étais fixé : un outil SAAS beau, simple, efficace. Je me dis voilà un objectif clair et facile. Je sais maintenant que plus vous cherchez quelque chose d’épuré et plus vous galérez. Je reviens sur la notion de SAAS, encore un délicieux acronyme anglais. Cela signifie Software As An Service, votre logiciel n’est pas installé en physique chez vous sur votre ordinateur, mais dans un cloud. Ce genre de logiciel est donc accessible par internet, et la plupart du temps facturable sous forme d’abonnement. Cet article vous donnera plus d’informations, si vous êtes intéressé.

Exemple de Pipeline


Effectivement, je pensais que cela allait être assez simple. En gros, je cherchais quelque chose de pas trop cher, je ne voulais pas mettre plus de 150 euros par an sur ce produit, avec les qualités d’ergonomie précisées en amont. Je suis quelqu’un de très visuel et qui aime avoir une vision d’ensemble rapide. Donc, je voulais le fameux Pipeline. Ce pipeline permet d’avoir toutes les informations en un coup d’oeil, comme vous pouvez le voir ci-dessus. 

Au final, j’ai mis entre deux et trois jours pour trouver le bon outil. Quelle galère. Donc deux ou trois jours à tester des outils, en se disant, mais c’est pas possible, on ne comprend pas mes besoins. (à lire avec une petite voix éplorée jusqu’à sanglotante). Donc, j’avais bien des pipelines, les prix dans la même tranche, mais j’étais débordée par le flux de fonctionnalités. Je n’avais pas besoin de tout ça. Surtout, que dans mon optique, je voulais pouvoir utiliser cet outil, en parler à travers un article et pourquoi pas le vendre en direct. Donc simple, beau, efficace.


Heureux qui comme Ulysse : j’ai trouvé le bon chemin

Quand tout d’un coup, après moults périples en mer, je tombe littéralement sur le bon outil. Bon, je l’ai essayé pour tout vous dire, car je suis très sensible à l’ironie. Donc ce CRM se nomme NO CRM.io et publié par You don’t need a CRM. Ah ! les rigolos !

En fait, pourquoi ça marche ? Ils ont compris mes besoins, mieux que moi-même, en fait voilà ce que je recherchais : un CRM de commercial. Ils expliquent très bien dans un de leurs articles que les CRM sont plus utilisés comme des outils de reporting que des outils de prospection. Et Pim !!! Effectivement, pourquoi les commerciaux ne remplissent pas d’une manière générale les CRM, car ils sont vecteurs de contraintes et non facilitateurs. En prospection - vente - fidélisation, il faut un outil qui ne soit pas une machine à gaz. En 3 min, montre en main, votre contact doit être renseigné et les prochaines actions à faire.


Exemple d'opportunité. Le CRM existe en français avec les mêmes fonctionnalités.

Tout de suite, parlons peu, parlons prix. Vous avez 15 jours de période d’essai. J’ai choisi la starter Edition, en mode annuel, pour 10 euros par mois. Deux autres éditions sont possibles (Expert et Accompagnement Premium) que je ne détaillerai pas, elle concerne vraiment les plus grosses équipes.

Le CRM est conçu en mode processus et actions à faire sur les opportunités. On peut transformer facilement ses prospects (contacts non-qualifiés) en opportunités (contacts à travailler). Vos opportunités peuvent être créées par un formulaire de contact, une page linkedin (très facile grâce à leur application Lead Clipper), une carte de visite (scannée grâce à votre téléphone portable et leur application). Ca fonctionne, c’est utile, c’est bien pensé. Ce que j’aime, c’est pouvoir rattacher les mails que j’envoie de ma boîte gmail, à leur outil, il suffit de mettre en cci leur adresse.

Je n’ai pas encore assez de recul sur l’utilisation des statistiques, par contre le pipeline est super, il fait le boulot. J’aime leur processus après-vente distinct de la prospection et vente en elle-même.


J’ai du plaisir à aller sur ce CRM et regarder les opportunités que je dois travailler ce jour. Je trouve que c’est un outil de motivation. Il est vraiment adapté à la relation client et au commercial.

Les catégories ou tags sont un des éléments que je n’ai pas très bien utilisé au début, mais grâce au webinaire, j’ai su comment les utiliser pour mon activité. Votre entreprise les utilisera peut-être différemment.Imaginez…Vous avez plusieurs clients dont vous devez faire la prospection commerciale, imaginons les entreprises Télémaque, Palamède et Ménélas. (accrochée jusqu’au bout à mon thème).

Il vous suffit de rajouter un tag avec le nom de chacune des entreprises et ensuite dans votre CRM, vous pourrez filtrer selon le nom et retrouver facilement chaque client rattaché à chaque entreprise. Vous n’avez pas besoin de créer plusieurs fichiers de prospection. Vous pouvez utiliser ces tags pour qualifier la source de ce contact, ou leur secteur d’activité. Il faut peut-être avoir une réflexion sur la manière dont vous allez les utiliser, pour éviter un éparpillement des données.

Version Expert Edition avec la qualification du statut de l'action.
La version Expert Edition, j’avais promis de ne pas en parler, a une fonctionnalité qui pourrait m’intéresser, c’est de qualifier le statut de l'action que vous devez faire sur votre client, par exemple téléphone, restaurant, mail, rencontre. Bon honnêtement, je le note dans l’action à faire, je ne pense pas pour le moment que cela m’est utile. Je réfléchis vraiment au minimalisme (j’écoute trop Ludovico Einaudi), les outils ne doivent pas devenir des instruments avec des fonctionnalités délirantes, l’important c’est la relation client, et l’outil est juste là pour la servir.


Ithaque : les trucs en plus

Une formation webinaire de 30 min gratuite pour nous apprendre à l’utiliser (en français, je précise), une équipe qui vous envoie un mail pour vous demander si tout va bien ? Si vous avez besoin de plus de précisons ? (en français, j’insiste).
Le sens du service, la clarté, l’excellence, tout ce que j’aime.

Sources images : logo et images issues de no.crm.io

Affiliation : certains liens sur cet article sont affiliés, merci de consulter les mentions légales pour plus d'informations.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.