Un déjeuner à la Table Saint-Thomas - REIMS


07 Sep
07Sep

Sel et Poivre

Nom : La Table Saint-Thomas
Adresse : 58 rue du Docteur Thomas, 51100 REIMS
Quartier : Avenue de Laon
Téléphone : 03.26.05.02.76

Sur le net :

https://latablesaint-thomas51.eatbu.com/?lang=enhttps://www.facebook.com/Latablesaintthomas/https://www.instagram.com/explore/locations/479705702506755/la-table-saint-thomas/

Date : Vendredi 4 septembre 2020
Pour : Déjeuner
Nombre de couverts : 2
Montant addition : 64 euros
Menu, carte, boissons : Menu de la semaine. Entrée-Plat-Dessert à 18,50 euros. 2 coupes de champagne + 2 verres de vins


Mot de bienvenue

La Table Saint-Thomas est vraiment une très jolie adresse de Reims, peut-être un peu trop méconnue. Une très grande qualité pour des prix très honnêtes. Elle est cachée dans une petite rue perpendiculaire à l’avenue de Laon. La salle forme une sorte de L et les cuisines sont au bout. Le restaurant a très bien su s’adapter au COVID 19 avec un plexiglas assez joli autour des tables. Ce n’est pas anxyogègne, et l’effort mérite d’être salué. 

Sur leur site internet, ils se décrivent comme « un restaurant français populaire pour les gourmands ». Effectivement, cette définition leur convient bien. Nous sommes accueillis par la sympathie de Stéphanie tandis que Gérald est aux cuisines. 

En plus de la carte, il y a 3 types de menus : « Menu Au fil des Saisons », « Menu Saint-Thomas » et le menu « A table ce midi. » Les prix oscillent de 15,50 à 38 euros. Je vous laisserai en découvrir les détails sur le net. Le menu « A table ce midi » change toutes les semaines et il est servi uniquement le midi, comme son nom l’indique du mardi au vendredi. (Bien sûr, hors jours fériés, il ne faut pas exagérer). Pour le plat unique : 13 euros, sinon entrée/plat ou plat/dessert est à 15,50 euros et le grand chelem est à 18,50 euros.

C’est celui-ci que j’ai eu le bonheur de partager lors de mon repas d’affaire.


Pitch de plat 

Après une mise en bouche chou-fleur tout en fraîcheur, nous avons dégusté une tartine des vendangeurs. Le maroilles agrémenté de raisins cuits sur cette tartine était vraiment un délice. Presque pas de culpabilité à manger du maroilles en cette fin d’été.  
Ensuite le plat, une blanquette de poissons aux petits légumes, tout était extrêment bon et bien cuit. Quel bonheur d’avoir un restaurant généreux avec les légumes. Oui, c’est mon cheval de bataille, car j’en ai marre d’avoir une feuille de salade ou un petit pois perdu au milieu du reste du plat. Le duo douceur saumon-cabillaud accompagné de moules a ravi nos papilles et nos yeux.
Nous finissons sur un éclair « craquelin » façon Paris-Brest qui n’a pas remporté mes faveurs, car il était un peu trop gras en bouche. Bon, à la décharge de l’éclair « craquelin », je ne suis vraiment pas un bec sucré. Je peux aimer ce genre de friandise à la limite, à quatre heures. Donc, je laisse la parole à la personne qui m’accompagnait, qui elle a vraiment aimé. Elle a trouvé la crème gourmande. Pour ma part, la texture de l’éclair était parfaitement exécutée.


Digestif

Je recommande ce restaurant, les yeux fermés. C’est toujours un plaisir d’y retourner et j’adore le faire découvrir en mode business ou personnel. Les petit plus : l’accueil sans chichis mais avec beaucoup de sympathie, une carte gourmande du midi changeant toutes les semaines.




Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.